Le return on investment (ROI) en anglais, est un indicateur financier qui permet de comparer des investissements entre eux et d’analyser la performance d’une startup. 

Cet indicateur a plus de cent ans et figure au sommet de la « pyramide de Du Pont », inventée en 1919 par le laboratoire de chimie américain « Du Pont de Nemours and Co ». 

Source : betterstudy.ch      

Si l’on se réfère à ce schéma, le calcul du ROI revient à multiplier la rotation du capital avec le rendement des ventes ou marge EBIT, c’est à dire, le bénéfice avant frais financiers et impôts. Autrement dit, il permet de mesurer la productivité du capital. 

Cependant, la pertinence et l’efficacité du ROI sont souvent remises en cause, car celui-ci se fonde uniquement sur des données financières et économiques, et ne prend pas en compte les facteurs externes qui pourraient avoir un impact positif sur la rentabilité, par exemple une hausse de la satisfaction client ou une campagne marketing réussie sur les réseaux sociaux qui viendrait booster les ventes. Parfois, les actions stratégiques ne rapportent pas immédiatement…

Il faut également comprendre que la logique de fonctionnement du ROI diffère entre les entrepreneurs et les investisseurs. Les premiers se placeront souvent dans une logique purement économique, indépendante des montants investis. Et c’est bien normal puisque les entrepreneurs investissent aussi autre chose que du capital : de la passion, de l’énergie, du temps de vie. Les seconds feront intervenir des paramètres financiers : le but in fine étant de revendre l’entreprise, ils chercheront à créer davantage de valeur et ce plus rapidement, et exigent une forte rentabilité des capitaux investis (35% par an.)

Le calcul du ROI est le passage obligé lorsque l’on envisage une levée de fonds. Les investisseurs étant très souvent extérieurs au projet, Il est important de passer par une bonne modélisation financière afin de faire comprendre et valider les hypothèses.

Quelques questions à se poser :

  • Que veut dire un ROI négatif ?
  • Comment gérer un ROI inférieur à l’attente des investisseurs ?
  • Comment réaliser une bonne modélisation financière ? 
  • Si je n’ai pas de compétence financière, comment faire ?

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire