L’année 2022 a été l’année de tous les records pour le financement participatif. Avec plus de 2 milliards d’euros collectés sur les plateformes, cette année enregistre une hausse de 25% des souscriptions par rapport à l’année précédente. 

Mais qu’est-ce que le crowdfunding ?  Zoom sur cette alternative de financement. 

Définition du crowdfunding : 

« Le crowdfunding – ou financement participatif – est une solution de financement de projets de création ou de reprise et de développement d’activité. Il s’agit d’un outil de financement alternatif qui n’utilise pas les circuits et outils traditionnels, notamment bancaires ou levée de fonds, mais fait appel à des ressources financières « auprès de la foule ». (source : BPI)

Il est, généralement, utilisé en complément d’autres outils de financement tels que les prêts d’honneur, les emprunts bancaires, les micro-crédits, etc. C’est également un moyen de constituer une communauté qui soutient l’entreprise .

Les différentes formes de crowdfunding

Il existe différents types de crowdfunding, à savoir : 

  • Le donation-based crowdfunding ou don. C’est la forme la plus ancienne de crowdfunding. En effet, le don est ici fait sans la moindre contrepartie. Le plus souvent cela concerne des projets humanitaires portés par des associations caritatives. 
    • Destiné notamment aux associations, c’est grâce à du donation-based crowdfunding que l’association CAMEL a pu lever 12 000€ pour son développement.  
  • Le reward-based crowdfunding ou don avec contrepartie. Cela consiste à faire un don pour un projet en échange d’un bien ou d’un service proposé par le bénéficiaire du don. Cette contrepartie est, dans la majorité des cas, symbolique et permet notamment de tester votre marché et l’accueil du public vis-à-vis du produit ou service proposé. Attention, le succès est rarement un hasard, il faut avoir recours à des agences de communication spécialisées… et onéreuses.
    • En 2015, l’entreprise Pebble proposant des montres connectées avait levé 20 millions de dollars sur la plateforme Kickstarter en échange d’une réduction de 20€ sur la pré-commande de leur nouveau modèle. Avec le même modèle, l’entreprise avait déjà levé 10 millions en 2012, une somme record à l’époque.  
  • Le crowdlending ou financement par prêt : Ce type de financement participatif existe sous deux formes distinctes. Le premier type de prêt dit de prêt pair-à-pair permet à des individus de financer des projets portés par des personnes physiques via une plateforme. Le deuxième type de crowdlending est le prêt aux entreprises. Il s’agit ici d’un prêt accordé par des particuliers à une entreprise en échange d’intérêts versés dans le temps. Les taux d’intérêts sont plus élevés que dans le circuit bancaire.
    • En 2023, l’entreprise IEL Exploitation 74 a levé 200 000€ en crowndlending via la plateforme Lendopolis, filiale de la Banque Postale  
  • Le crowd-equity ou investissement au capital. Ce dernier type de financement permet à l’entreprise d’ouvrir son capital aux internautes qui deviennent alors actionnaires. Ces derniers investissent dans l’entreprise en prenant des parts de celle-ci. Ils deviennent donc, (directement ou indirectement via une holding montée par la plateforme) co-propriétaires. Ils pourront à terme, si tout se passe bien, revendiquer une part de la plus-value à la revente. Le crowd-equity s’adresse notamment à des sociétés assez « early », comme première étape de financement … C’est un peu les business angels à l’heure d’internet !
    • Par exemple, en 2023 l’entreprise PKvitality a levé 1 500 000 € via WiSEED une plateforme de crowd-equity. 

A qui s’adresse le crowdfunding ? 

Le crowdfunding s’adresse notamment aux entrepreneurs, en création ou en reprise d’entreprise ainsi qu’aux associations ne disposant pas des fonds nécessaires au lancement ou au développement de leur activité.
Ce type de financement participatif est une solution pour ceux :

  • qui souhaitent rechercher une solution complémentaire pour boucler leur plan de financement,
  • qui ne veulent ou ne peuvent pas être éligible à un prêt bancaire
  • ou encore souhaitant tester leur projet auprès du marché.

Ce dernier point est l’un des points phares d’une campagne de crowdfunding puisqu’elle permet, « cherry on the cake » de se constituer une communauté de clients ou d’utilisateurs potentiels. 

Pour autant, la démarche est plus subtile qu’il n’y parait au premier abord : il est recommandé de se faire accompagner !

La démarche à suivre : 

  • Étape 1 : Définir correctement ses objectifs, en termes de proposition, de méthode et de montant. 
  • Étape 2 : Choisir la plateforme, il en existe une multitude avec diverses spécialisations.  Nous en avons fait un article à ce sujet, cliquez ici 
  • Étape 3 : Se préparer correctement. Une campagne de crowdfunding est une véritable campagne de promotion pour le projet. Il s’agit alors d’être à l’aise avec l’ensemble des outils de communication ainsi qu’avec les réseaux sociaux. 
  • Étape 4 : Mobiliser les parties prenantes lors de la campagne, en commençant par les plus proches (amis, famille, partenaires) afin qu’elles investissent dès le début mais relayent également l’information (viralité). 

Quelques questions à se poser : 

  • Le projet est-il assez mature pour une campagne de financement participatif ? 
  • Ai-je un réseau assez important afin d’assurer un bon démarrage de la campagne ?
  • Ai-je assez de temps et les compétences afin d’assurer et de gérer les inquiétudes et les retours des participants de la campagne ? 
  • Puis-je me faire accompagner pour préparer et organiser ma campagne ?