Devenir investisseur dans une Start-Up

Dans le monde de l’entrepreneuriat, Investisseurs et Start-Up disposent de liens étroits. Chacun ayant besoin de l’autre, les relations qui fonctionnent sont celles qui appliquent le principe du win-win. Les entrepreneurs, grâce aux financements récoltés, poursuivent le développement de leur projet. De leurs côtés, les investisseurs s’engagent, bénéficient d’une fiscalité intéressante et s’enrichissent.

Si l’on parle plus facilement de la levée de fonds du point de vue des Start-Up, quels conseils lorsque l’on est de l’autre côté et que l’on souhaite devenir investisseur ?

Contactez-nous !

Sélectionner le bon projet pour investir

Bien qu’il y ait une part d’intuition et de subjectivité, quelques principes peuvent aiguiller la sélection des projets lorsque l’on souhaite devenir investisseur :  

Les trois essentiels – ou les 3 asses rules selon Jeff Clavier “a smart-ass team building a kick-ass product in a big-ass market” :

  • Une super équipe : C’est un point qui fait l’unanimité, la réussite d’une Start-Up dépend de l’équipe, de son expertise et de son expérience avec les clients. L’idéal étant que le feeling passe aussi avec l’investisseur ;
  • Un gros marché : Pour deux raisons principales. Premièrement, cela permet d’adresser une cible élargie et donc d’augmenter les bénéfices potentiels. Deuxièmement, les Start-Up ne développent que rarement leur première idée, évoluer sur un marché conséquent permet donc d’assurer une plus grande marge de manœuvre ;
  • Un produit génial : “You know when you see it” écrit l’auteur (Business Angel et leveur de fonds) du site Venture Hacks. Il s’agit d’un projet qui va soit générer des revenus conséquents, soit impacter durablement son marché.

L’expérience des professionnels pour devenir investisseur

En plus des facteurs clés de succès identifiés par les universitaires, certains professionnels partagent une partie de leurs expériences de la levée de fonds.

Sur le métier d’investisseur :

  • Devenir investisseur s’apprend et prend une vie pour se perfectionner. Chaque réussite et surtout chaque échec permet de forger son approche du marché et de l’investissement ;
  • La connaissance du marché est importante mais ne suffit pas. Il existe toujours une part d’incertitude et de complexité qui ne permet pas d’anticiper les aléas. C’est pourquoi il est essentiel d’aiguiser son intuition et son écoute du présent. Pour reprendre l’expression de Doug Leone, écouter avec de « big dumbo ears ».

Sur le choix du portefeuille d’investissement :

  • La diversification permet de maximiser les chances de retours. Il vaut mieux investir dans 10 Start-Up dont la valorisation pré-money est de 5M€ plutôt que dans une Start-Up dont la valorisation pré-money est de 50M€, au risque de tout perdre ;
  • Lorsque l’on débute dans l’investissement des entreprises, se cantonner aux Start-Ups dans le secteur de la technologie permet souvent d’obtenir de meilleurs retours.
  • Lorsqu’un projet suscite trop de réflexions, il vaut mieux passer. Hésiter longuement signifie qu’à priori, une partie du projet ne convainc pas. Face à la multitude d’offres, autant passer son tour. Autrement dit, être entièrement convaincu pour investir.

Devenir investisseur auprès de Rainmakers

Fort de son vécu, Rainmakers dispose d’une double expertise. Auprès des Start-Ups, en tant que coach et leveur de fonds. Auprès des investisseurs, en tant qu’experts du financement et de la levée de fonds.

En s’appuyant sur diverses expériences (de Business Angel, entrepreneur, coach), nous proposons un accompagnement aux particuliers souhaitant devenir investisseur.

Pour cela, nous présentons les dossiers des Start-Up, majoritairement dans la région Rhône-Alpes, avec lesquelles nous travaillons.

Disposant d’un deal flow naturel, nous sélectionnons les projets grâce à différents outils développés en interne. Ainsi, nous disposons de dossiers hyper-qualifiés auprès duquel nous nous engageons et que nous défendons auprès de divers financeurs.

 

Fermer le menu