Définition

Le Lean startup est une méthode de développement de projet utilisé par de nombreuses startups. Cette méthode trouve ses inspirations notamment chez Steve Blank qui décrète qu’ « Aucun business plan ne survit au premier contact avec les clients » puis mis en exergue et expliqué par Eric Ries, dans son ouvrage « The Lean Startup », déclarant que « la fonction la plus vitale d’une startup est sa capacité à progresser » et qu’ « en procédant de manière scientifique, l’entrepreneur parvient à déceler et éliminer les sources de gaspillage qui l’empoisonnent ». En effet, les startups font face à une double problématique, celle du temps et celle de l’argent.

Dans cette optique la méthode du Lean Startup est appréciée des startups puisqu’elle permet de valider un produit/service ou une idée rapidement en la confrontant directement au marché tout en minimisant l’investissement au démarrage. Il fonctionne par itérations successives pour vérifier que l’offre mise en place réponde bien à la demande du marché.

Comment ça marche ?

Le développement de Lean startup part d’un constat principal : de nombreuses startups commencent par une idée de produit et dépensent ensuite des sommes importantes, du temps, des efforts et des ressources pour le perfectionner sans même savoir s’ils seraient capables de répondre aux besoins des clients et donc de générer des revenus.

La solution serait alors que l’entrepreneur adopte un état d’esprit d’apprentissage tourné vers l’extérieur. Il devrait, à la place, développer des hypothèses sur les éléments clés de la startup, puis les tester et ensuite les adapter selon les résultats des tests jusqu’à obtenir un business model viable.

En action cela consiste à :

  1. Construire une version bêta
  2. La confronter au marché en relevant les avis des utilisateurs afin de parfaire l’offre
  3. Puis renouveler l’opération jusqu’à trouver la meilleure adéquation produit/client

On parle ici d’un cercle vertueux « Build, Measure, Learn » ou pour les plus francophones « Développer, Mesurer, Apprendre ». Cette méthode peut être à nouveau utilisée à chaque évolution du produit ou du service. Les données récoltées vont permettre d’adapter le produit/service aux consommateurs en faisant évoluer l’idée de départ. Ce processus de pilotage permet de savoir quand et s’il est temps de faire un virage serré appelé pivot ou si il est plus intéressant de persévérer sur le chemin actuel. Le but final étant d’obtenir son PMF : Product Market Fit . En d’autres termes ce sera le moment où le produit/service proposé créera de manière évidente de la valeur pour les utilisateurs. (Encore une fois on a un super article complet là-dessus)

Les étapes du Lean Startup

Cette méthode peut être complétée par d’autres tel que le Market Opportunity Navigator ou encore le développement d’un business model CANVAS. En effet, ce navigateur d’opportunité de marché (Market Opportunity Navigator) permet aux entrepreneurs dans un premier temps d’identifier un portefeuille d’opportunités de marché et ensuite de choisir la position de départ la plus prometteuse pour le développement de leur clientèle et la conception de leur modèle commercial.

L’utilité du business model , quant à lui, n’est plus à démontrer mais si besoin il est expliqué dans une autre rubrique.

Pour aller plus loin :

  • Ai-je fait tester mon produit/ service avec les fonctionnalités de base ?
  • Mon marché est-il suffisamment étendu ?
  • Suis-je prêt à accueillir les feedbacks de manière constructive ?