Les séries « Seed », A, B et C représentent les différents « tours de financement » et correspondent aux phases de développement de la startup. 

Pour la petite histoire, ces lettres proviennent de la nécessité pour les avocats de différencier les titres émis à chaque tour.  

Même si l’alphabet pourrait être utilisé dans son ensemble pour décrire chaque opération, dans les faits il est rare que l’on dépasse la lettre E… Car à ce stade la startup est généralement assez rentable pour ne plus avoir besoin de recourir à un financement externe. 

Il n’existe pas de règles systématiques et universelles pour pouvoir caractériser chacune de ces étapes. Nous avons retenu ici les caractéristiques les plus habituelles. 

Après l’amorçage, vient ce que l’on appelle la « Série A » : A…comme Asseoir ! L’objectif de la startup, à ce stade, est d’aller de dépasser la phase « Early Adopters » afin de confirmer que la stratégie commerciale définie permet bien d’acquérir de nouveaux clients.  

La startup connaît alors ses premiers succès commerciaux, technologiques et financiers… Elle dispose d’éléments réels comme la traction, croissance du CA, feedbacks positifs démontrant qu’elle est sur la bonne voie et que quelque chose se passe ! 

Cependant, la startup reste très fragile et manque de fonds pour financer son développement commercial et s’asseoir dans une position confortable sur le marché ! C’est à ce moment-là que la startup doit passer le gouffre de Moore et s’installer au niveau national si elle souhaite poursuivre sa croissance et atteindre la série B. Les financeurs en série A sont la plupart du temps des Venture Capital (aussi appelés VC’s) qui investissent entre 800 000€ et 5 millions d’euros. 

Afin de ne pas perdre de temps et de ne pas se décrédibiliser, l’entrepreneur doit être vigilant dans sa sélection des fonds d’investissements. Il ne doit pas envoyer sa documentation au premier venu. Des critères doivent être regardé attentivement : 

  • Thèse d’investissement 
  • Les précédents deals 
  • Ticket d’investissement 
  • Aspects relationnels 
  • … 

Si l’entrepreneur ne se sent pas à l’aise et ne sait pas comment s’y prendre pour choisir efficacement des fonds d’investissements, il peut faire appel à un leveur de fonds qui l’accompagnera dans cette démarche qui peut s’avérer chronophage et complexe ! 

Leveurs de fonds en Rhône-Alpes, les consultants Rainmakers accompagnent les Start-Up avant, pendant et après leurs levées de fonds. Nous intervenons sur Lyon, Grenoble, St Etienne, Valence, Annecy, et Chambéry, depuis la love money jusqu’à la série A en passant par l’amorçage et l’accompagnement des boards. 

Raphaël CHAMPAGNE 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La boîte à outils de la levée de fonds

Rainmakers présente un livre indispensable pour tout comprendre et/ou réussir une levée de fonds pour votre startup.

Articles récents

Et vous ?

Êtes-vous prêt à lever des fonds ?