Business plan : les 5 étapes incontournables avant de rédiger votre plan d’affaire

Bien sûr le business plan constitue une pièce maîtresse dans l’outillage de la création de votre startup et vous le savez sans doute déjà.

Un business plan définit votre stratégie financière et commerciale ainsi que les objectifs de votre plan d’action en termes de moyens et de temps nécessaire pour les atteindre. Il fixe le modèle économique de votre future startup permettant de déterminer sa rentabilité pour convaincre de potentiels investisseurs et futurs partenaires.

Pour mener à bien votre projet, il faut cependant avant de vous lancer dans la rédaction de votre business plan, penser à quelques incontournables.

Rédiger un business plan n’est pas un exercice facile donc plus vous soignez les étapes précédentes, plus la tâche sera facilitée. C’est pourquoi Rainmakers, dont la vocation première est de vous permettre de vous accomplir en tant qu’entrepreneur, vous livre dans ces quelques lignes les 5 étapes incontournables avant la réalisation de votre business plan.

Étape 1 : Matérialiser votre projet

Il s’agit de coucher par écrit votre vision : votre idée, le besoin qu’elle va satisfaire et les moyens pour y parvenir. Cette rédaction sommaire et synthétique a pour finalité de clarifier votre propos.

Étape 2 : Communiquer

Votre idée doit être éprouvée même à son état embryonnaire. Pour cela, vous devez communiquer, partager votre projet à vos proches et à d’autres personnes. Les feedbacks que vous en tirerez seront source d’enseignement. Pourquoi certains n’y croient pas ? Comment d’autres voient les choses ? De quoi enrichir votre propre réflexion et affiner encore votre projet : quels sont les freins à l’achat de votre produit ou service ? Quels sont les points d’appui ?

Vous pourrez également tirer profit d’autres avantages à parler de votre idée : un carnet d’adresse plus riche grâce aux connaissances de vos interlocuteurs, la rencontre éventuelle avec un expert dans le domaine ou un associé potentiel, un nouveau business model… 

Étape 3 : Se confronter au terrain

L’étape suivante consiste à véritablement vous confronter aux potentiels clients. Si vous avez un prototype de votre produit, essayez de le vendre. S’il s’agit d’un service, proposez des devis. Vous connaîtrez ainsi les principaux critères d’achat de votre cible par leurs retours concrets. Cet exercice vous mettra réellement face aux critiques, ce qui est très formateur et vous permettra d’encore mieux affiner votre projet.

Étape 4 : Tester la concurrence

Sans entrer dans son analyse, ni même dans une réelle étude de marché, vous pouvez d’ores et déjà tester vos concurrents. Essayer des produits ou des services qui se rapprochent du vôtre, est une source d’informations non négligeables qui sera utiles à votre future étude de marché.

Étape 5 : Se familiariser avec le vocabulaire entrepreneurial

En effet, il s’avère bien utile de maîtriser le vocabulaire dans lequel vous allez évoluer. La rédaction de votre business plan n’en sera que facilitée.

  • Avantage concurrentiel : tout ce qui confère à une entreprise un avantage sur ses concurrents, une plus-value comme le prix ou la qualité ;
  • B to B/B to C : le Business to Business concerne les activités commerciales d’une entreprise envers une autre entreprise alors que le Business to Consumer concerne celles vers le consommateur particulier ;
  • Benchmarking : cet ensemble de procédures vise à analyser les techniques de gestion et les modes d’organisation des entreprises concurrentes leaders du marché afin de s’en inspirer et de s’approprier les bonnes pratiques de ces organisations plus performantes ;
  • Business Angel : cet investisseur providentiel (en anglais) est une personne physique qui investit dans une jeune entreprise pour l’aider dans son besoin de financement et de développement ;
  • EBE : l’excédent Brut d’Exploitation est le résultat d’exploitation encaissable de l’entreprise ;
  • Elevator pitch : c’est un procédé qui consiste en une présentation très brève de son projet à un investisseur potentiel ;
  • MVP : ou Minimum Viable Product s’apparente à une stratégie de développement d’un produit par la création d’un prototype minimum viable pour le proposer à la clientèle afin de mesurer l’existence réelle d’un marché ;
  • Etc.

La liste proposée ici n’est évidemment pas exhaustive. Cependant connaître et savoir utiliser les bons mots est un incontournable de votre vie d’entrepreneur notamment lorsque vous vous lancerez dans une levée de fonds. C’est pourquoi Rainmakers met à votre disposition un dico qui vous donnera accès à toute la sémantique nécessaire.

Bien que la rédaction d’un business plan soit fondamentale pour votre start-up et son développement, elle demeure un exercice complexe et énergivore. N’hésitez pas à vous faire accompagner en contactant Rainmakers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.