Le déroulement d'une levée de fonds. Rainmakers

Rainmakers, leveur de fonds pour les startups françaises sur Grenoble, Lyon, Saint-Étienne, Valence, Annecy ou Chambéry, vous accompagne dans votre parcours dès la préparation de votre dossier de levée de fonds. Nous savons chez Rainmakers que pour une levée de fonds réussie, les meilleurs leviers de financement ainsi que des partenaires et des investisseurs fiables sont nécessaires.

Comment se déroule une levée de fonds ? Rainmakers vous répond.

La levée de fonds, élément incontournable de la réussite de votre startup

Faire entrer des investisseurs extérieurs dans le capital de votre startup est une démarche qui demande réflexion et expérience. Elle assure une augmentation du capital social de votre startup par l’apport d’investisseurs qui en contrepartie possèdent soit des parts sociales, soit des actions en fonction de votre type de société. Nouveaux associés, ils permettent d’accélérer la croissance de votre startup.

Ainsi, la levée de fonds indispensable à votre croissance soulève un double enjeu : obtenir suffisamment d’argent pour vous développer rapidement mais le moins possible pour garder le contrôle de votre structure. Pour relever ce défi, il est nécessaire de bien identifier vos besoins de financement. Investir dans une startup comporte bien évidemment un risque pour l’investisseur, c’est pourquoi l’adéquation entre produit et marché doit être parfaite. Pour s’en assurer vous pouvez adopter une démarche Lean Startup. Trouver des investisseurs et les convaincre d’investir dans votre startup prend du temps, c’est pourquoi pour réaliser une levée de fonds performante, il vaut mieux être très bien accompagné. Ce que Rainmakers sait particulièrement bien faire.

Le déroulement de la levée de fonds

Avoir un business plan solide et crédible

S’assurer de la solidité et de la crédibilité de votre business plan, permettra de convaincre du potentiel de développement de votre startup.

Trouver un investisseur efficace

Un investisseur est efficace, s’il apporte des fonds et offre aussi un réseau et un savoir-faire.

Passer l’étape de la Due Diligence

Les éventuels investisseurs vont effectuer un contrôle diligent de votre dossier sous la forme d’un audit global : comptable, financier, légal, juridique, social, commercial et stratégique… Durant cette étape, il faut être réactif et prêt à donner toutes informations factuelles sur les acquis de l’entreprise, les dirigeants, les actifs… demandées par l’investisseur potentiel et le prévenir des variations positives de votre activité comme les derniers chiffres de progression…

Protéger les négociations

Les négociations entre le ou les investisseurs et vous, doivent être protégées. Le montant de la levée, sur les actions données en contrepartie et sur leur valeur, doit être tenu secret.

Fixer les règles du jeu : la « Letter Of Intent » ou L.O.I

Après l’audit global de la due diligence, l’investisseur s’il est prêt à investir dans votre startup vous remet, en tant que fondateur, un projet de L.O.I. qui officialise son intention et propose une base de négociation pour les conditions de son investissement. Ce document comprend les conditions financières, comme la valorisation dite « pre-money » ainsi que les conditions juridiques comme les modifications des statuts, la création des parts sociales…  Engageant les deux parties, il doit donc être étudié avec précaution même s’il ne s’agit que d’une intention. Cette étape cruciale en dit long sur votre futur associé. Un accompagnement s’avère donc très utile.

Rédiger le pacte d’associés

Le pacte d’actionnaires a pour but de préserver les relations entre associés, il est donc primordial de bien le négocier. Excepté les éléments devant obligatoirement figurer dans les statuts, les associés peuvent librement prévoir : les conditions de vente des actions, l’accord préalable des associés pour certaines décisions, une obligation de non-concurrence en cas de retrait d’un des associés, une procédure d’agrément en cas de décès d’un associé etc.

Acter l’augmentation du capital : l’Assemblée Générale Extraordinaire

C’est une formalité juridique obligatoire pour la levée de fonds. L’accord de tous les associés doit être obtenu en tenant compte des quorums exigés et des éventuels droits préférentiels de souscription. Pendant l’assemblée générale extraordinaire, seront présentés le rapport du Président ou du Gérant et les autres propositions de modifications. C’est à cette occasion que le pacte d’actionnaire peut être rédigé ou modifié. Lors de sa signature, des bulletins de souscription d’actions sont émis aux nouveaux investisseurs qui devront les renvoyer complétés à la société.

Émettre un procès-verbal de constat de l’opération

Lorsque les versements sont effectués, la banque délivre un certificat du dépositaire constatant la réalisation des souscriptions. Le président devra alors émettre un procès-verbal de constat de l’opération attestant de la modification des statuts.

Accomplir les dernières procédures administratives

Dernières étapes : l’enregistrement des statuts, la publication dans un journal d’annonces légales et l’enregistrement du formulaire CERFA M2 au greffe du Tribunal de Commerce.

Besoin d’un conseil sur le déroulement de la levée de fonds ? Besoin d’être accompagné pour la levée de fonds de votre startup ? N’hésitez pas à contacter Rainmakers, leveur de fonds expérimenté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La boîte à outils de la levée de fonds

Rainmakers présente un livre indispensable pour tout comprendre et/ou réussir une levée de fonds pour votre startup.

Articles récents

Et vous ?

Êtes-vous prêt à lever des fonds ?